Pièces à la Une

Cours d'instruction

En 1926, l'administration remplace des timbres surchargés specimen par des timbres fictifs pour assurer l'instruction professionnelle. Ces simili-timbres comportent l'indication de la valeur de vrais timbres dans un encadrement de couleur. Ici, un pli affranchi avec ces simili-timbres et oblitéré "Marseille Centre Régional de formation". A noter les cachets de cire comportant la même marque.

Taxe sur les chiens

Acquit de la taxe municipale sur les chiens
1865 ( 18 mai) : de Grenoble pour un contribuable de la ville 

Affranchissement à 1c. Empire dentelé pour un avis de 5 grammes 

Oblitération par le timbre à date du bureau de recette de Grenoble

Affiches imprimées

Au tarif des imprimés, étaient autorisés les documents partiellement manuscrits

Cachets à date

Une boite de cachets mobiles avec la pince pour les positionner sur le timbre.

Lettre d'Italie

Courrier en recommandé de Milan pour Marseille ouvert et vérifié par la censure, puis rescellé avec des cachets de cire et de la ficelle.

Lettre d'Aden

Courrier de Mukalla (Aden) pour Bombay du 14 octobre 1938 avec affranchissement au type boutres d'Aden (1937 : 3 timbres de 2 annas et 1 timbre 1/2 anna)
Al Moukalla est désormais une ville du Yémen, capitale de la province de l’Hadramaout, sur l'Océan indien, à 480 km d'Aden.

Sadhana Ausadhalaya

Un entier du Pakistan faisant la publicité d'un brevage certifié Première Classe qui redonne l'énergie de la jeunesse et restaure la vitalité. Indispensable aux femmes après la naissance. Un excellent remède pour la perte d'énergie et de vitalité....

Corsaire

Une lettre du 12 février 1780 : Une fois retourné au port, le capitaine d'un navire corsaire déposait à l'Amirauté son rapport de mer. Selon l'ordonnance de l681, le 1/10 du produit de la vente était versé à l'Etat, les deux tiers restant à l'armateur et le 1/3 au capitaine qui répartissait ensuite selon la hiérarchie : capitaine, écrivain, chirurgien, les maîtres canonniers, les charpentiers, les matelots et les mousses.

Entier postal autrichien

Cette bande d'envoi d'une revue agricole est un entier postal sur commande autrichien au tarif journaux des années 1930. Pièce de grande dimension (28,5 x 13 cm) utilisable recto verso en thématique avec les nombreux sujets qui y figurent (Palmier, lampe, insectes volants,...).

Mulready publicitaire

Cette Mulready (oblitérée Belfast 13 août 1840) comporte au verso une page entière de publicités qui peuvent être utilisées en thématique. Par exemple : assurances, piano, tailleur de vètements, dentiste. Le recto peut être utilisé pour l'éléphant ou les voiliers, derrière Britannia.

Cartes-portraits photographiées

En 1861 l'administration des postes autorise l'envoi de cartes-portraits photographiées. En août 1861, il est précisé que ces cartes pouvaient être envoyées sous bande ou sous enveloppe ouverte. (BM n°72)
Ce n'est qu'en mai 1864 que l'envoi au tarif des imprimés est étendu à toutes les formes de photos.
Voici une carte photo réalisée par Antoine Barbreau, perruquier à La Roche au XIXe siècle, qui s'installa ensuite à Périgueux. Passionné de photographie, il acquiert à Paris un nouvel appareil faisant huit cartes à la fois et n'exigeant du modèle qu'une seule pose. Il s'agit du portrait du destinataire, Monsieur Dujarric, notaire au Grand-Brassac en Dordogne qu'il lui envoya le 10 novembre 1874, au tarif du 1er janvier 1874 des photographies " sous bande " d'un poids de 15 à 40g, même si celui-ci ne faisait que 9g.

Le Moniteur universel et l'Armée d'Italie

Les envois de journaux du milieu du XIXème siècle se trouvent, sans être communs. Les envois pour l'étranger sont beaucoup moins courants et ceux pour les armées d'occupation encore moins !
M. Darceau, officier d'administration, au service des subsistances dans la Division d'occupation en Italie, écrit le 20 mars 1853 au " Moniteur Universel ", le journal officiel de l'époque basé à Paris, afin que les envois de ce journal lui soient faits par la voie de mer, beaucoup plus rapide que la voie de terre : " veuillez avoir la complaisance de faire mettre sur les bandes à mon adresse : voie de mer ". Il joint à sa lettre une bande de ce journal qu'il a déjà reçu en y rajoutant à la main la mention " voie de mer ".
Le cachet rouge d'envoi d'un imprimé n'est pas lisible, comme souvent, car il était apposé sur un journal épais.
Les correspondances empruntant la " voie de mer " sont soumises à une taxe de 1 décime, dite " taxe de voie de mer ". Mais les envois pour les militaires en station, ne sont pas soumis à cette taxe depuis la loi du 27 juin 1792 (1) et cette mention ne coûte rien à l'expéditeur. Cette occupation de l'armée française en Italie dura de 1849 à 1870.

Un ballon monté particulier

Ce document est pour le moins médiocre : timbre déchiré, plusieurs pliures à travers de la lettre. Il a probablement été transporté par le ballon dénommé " le Ville de Châteaudun " parti le dimanche 6 novembre 1870 à 9h45 de la gare du Nord pour atterrir le même jour après un parcourt de 105 km à Réclainville, près de Chartres.
Le verso nous fait découvrir une photo collée sur cette lettre avec la mention "envoyé par ballon monté le 5 9bre 1870" par Saint-Edme, photographe des Enfants de France.(9bre = novembre)
Cette photo devait être protégée par une autre partie de la lettre qui a été ôtée, mais on en retrouve la preuve au recto avec ces bandes collantes sur les quatre côtés.

Valentine

Le document n'est pas de première qualité : l'enveloppe est tachée et l'oblitération pas très belle. Mais ce n'est pas une enveloppe banale mais un étui cartonné. Ce document est en fait un étui qui servait à Monsieur Barberon, photographe au 6 allées de Tourny à Bordeaux pour envoyer ses photos à ses clients. Sur le cachet, on distingue d'ailleurs clairement le mot Bordeaux, confirmant cet envoi. Ce type de document illustré, appelé souvent " Valentine ".

Au recto le nom, la profession et les coordonnés de la société qui a effectué cet envoi.
Au verso un magnifique gaufrage d'étoiles avec au centre, entourée par une ceinture, une palette de peintre et ses pinceaux, un soleil rayonnant de tous ses éclats et un superbe appareil photo

Lettre frauduleuse

Lettre de Souvigné (A) pour Dobert, commune d'Avoise, près de Parcé, oblitérée par le bureau de Sablé (PC 2767) le 20 octobre 1857, affranchie à 10c comme lettre du 1er échelon au tarif de la loi du 3 juin 1829 créant le tarif local, 10c pour moins de 7,5g.
e timbre ayant déjà été utilisé, la lettre est taxée à 1 décime à la plume car considérée comme lettre non affranchie depuis la loi du 16 octobre 1849. Après ouverture de la correspondance, le bureau de Parcé referme la lettre avec un croisé de ficelles, ce qui est rare car non règlementaire. Le dossier de procédure étant complet, on constate que l'amende prononcée par le tribunal, moins d'un mois après l'infraction, était de 25f pour une fraude de 10c !

Norddeutscher Lloyd

Pli de Brème (31/12/1870) pour New York (17/01/1871), transporté par le vapeur HERMANN de la Norddeutscher Lloyd affranchi avec deux timbres à 1 et 2 Groschen de la Confédération d'Allemagne du Nord.
La Confédération de l'Allemagne du Nord (en allemand : Norddeutscher Bund) fédère vingt-deux États allemands situés au nord du Main, de 1867 à 1871. La Confédération est créée à l'initiative du ministre-président de Prusse Otto von Bismarck à la suite de la guerre austro-prussienne de 1866 et de la dissolution de la Confédération germanique.
Pour concilier les différents systèmes monétaires en usage dans les différents états, une série de valeur en groschen est émise pour le District septentrionnal et une série en kreuzers pour le district du sud. Tous les timbres portent l'inscription "NORDDEUTSCHER POSTBEZIRK".

Le vapeur HERMANN est commandé en août 1864 et construit pour la Norddeutscher Lloyd sous le nom de EUROPA par Caird & Co., Greenock, avant d'être lancé en juin 1865 sous le nom de HERMANN, en l'honneur du fondateur de Norddeutscher Lloyd (Hermann Heinrich Meier). Sa jauge est de 2715 tonnes GRT; ses dimensions : 96.92m x 12.19m (318 x 40 ft); proue de clipper, 1 cheminée, 2 mâts; coque en fer. Vitesse : 11 noeuds ; 80 passagers en 1ère classe, 120 en 2ème classe, et 500 en pontons; 105 personnels d'équipage. Il navigue jusqu'à sa démolition à Gènes en 1896.

Lettre-Océan

Vers 1924/25 un accord dut être conclu entre l'Administration des Postes, la Cie Générale Transatlantique et la Cie Radio-Maritime afin de permettre aux passagers des paquebots en mer d'adresser un radio-télégramme qui puisse être reçu par un autre paquebot rentrant en France (R. Salles T.lV p.262).
Le message était alors transcrit par les soins des bureaux flottants rentrant vers Le Havre et expédiés postalement vers le destinataire sur des cartes-lettres spéciales ou incluses dans des enveloppes qui portaient une griffe "LETTRE-OCÉAN".

La lettre a été transmise par voie télégraphique du Jacques Cartier au Puerto Rico. L'opérateur de celui-ci retranscrit le message et le dépose au bureau de poste flottant qui appose le cachet "Colon à St Nazaire L.A. N°1". L'enveloppe de service, affranchie à 60 c, est acheminée vers Périgueux où elle arrive le 22 octobre.
La ligne A des paquebots de Saint-Nazaire à Colon fonctionne d'août 1865 à novembre 1932, soit pendant 67 ans.

"Mon timbre à moi" : jumelage de Conflans

Le club philatélique et le comité de jumelage ont édité un souvenir sous la forme de 4 « timbre à moi », représentant Conflans, Chimay, Hanau et Ramsgate.

Postelec

Le service POSTELEC a été mis en service le 16.12.85 en Bretagne. Celui-ci permettait d'aviser le destinataire de la réception d'un objet à son bureau de Poste.
Dans le cas présent l'appel a été effectué le 19-02-1985 à 9h15
La taxe fixe pour ce service était de 5.00 F en sus du tarif LETTRE en vigueur, à savoir à cette date 2.20 F. Le destinataire pouvait ensuite choisir le mode de distribution (retrait au bureau, distribution par porteur spécial avec rajout de la taxe, distribution normale ou mise en instance)

Naufrage de la Russie

Dominique Hardy, dans son livre L’utilisation de l’histoire postale en thématique, souligne que les lettres de courrier maritime ayant subi un "accident de parcours" sont souvent au fond des océans et sont donc peu nombreuses.Quant aux naufrages de bateaux partis de France, ils se sont produits loin de nos côtes. Voici néanmoins un pli du paquebot Russie, lancé en 1897 pour la Société Générale des Transports Maritimes. Ce paquebot, se rendant d’Oran à Marseille, s’échoue en janvier 1901 à 5 heures du matin par forte tempête de sud-est entre le sémaphore et le phare de Faraman..

Livret d'identité postal

Le livret d'identité postal pourrait être considéré comme un simple document d'identité mais il permet d'effectuer des opérations postales à l'étranger (le document comporte des explications dans les langues de l'UPU).
Avant de délivrer un objet recommandé, une lettre ou boîte avec valeur déclarée, ou un colis postal, et avant de payer un mandat, l'employé de la poste devait s'assurer que la photographie reproduit les traits du porteur du livret et que la signature apposée sur le coupon pour reçu est la même que celle qui se trouve aux pages 2 et 3.

  • La photo du titulaire est fixée avec de la cire ; la poste de Lille a apposé son cachet.
  • L'identité du titulaire est complétée sur une autre page avec des caractéristiques anthropométriques.
  • L'intérieur du livret contient des coupons. 
  • La ficelle de sécurité (tricolore !) traverse le carnet       


Nogent Roulebois

Nogent Roulebois est la première marque postale révolutionnaire de Nogent-le-Roi mise en service à partir de 1794 et utilisée jusqu'au 10 juillet 1815, quand Nogent-le-Roi a repris son nom par délibération des Postes. Le Roulebois est un affluent de l'Eure qui permettait le flottage du bois pour alimenter les sabotiers et autres petites industries locales. Ce flottage n'était pas possible sur l'Eure dans la traversée de Nogent à cause des nombreux moulins.

Port dû de Nogent Roulebois du 19 Pluviose an VIII (1800) linéaire de 76x11 sur lettre du Tremblay par Nogent Roulebois Taxe de 5 décimes (tarif du 22 mars 1800 loi du 18 décembre 1799) pour une lettre simple de bureau à bureau distant de 300 à 400 km.

Port payé de Nogent Roulebois de 1814. Linéaire de 31mm utilisé de 1802 à 1815. Taxe de 3 décimes (tarif du 24 avril 1806) pour une lettre de 6 g maximum pour une distance de bureau à bureau de 50 à 100 km. Marque secondaire de Paris justifiant le Port payé.
Au verso : timbre à date d'arrivée à Paris regravé selon le calendrier grégorien, utilisé à partir de 1806. Timbre d'indicatif de bureau T.3E utilisé à Paris pour les courriers reçus ou distribués.

La Libération à Conflans Ste Honorine

Dans la foulée du débarquement, il était prévu, selon des instructions des commissaires régionaux, une émission par région postale (Lyon, Lille, et bordeaux), mais l'euphorie de la Libération a donné lieu à un multitude de sur-charges. Seulement 15 au total sur les plus de 200 recensées ont été officiellement reconnues par la poste. Outre Bordeaux, Lille et Lyon, il s'agit de Aigurande, Chalons sur Marne, Chambéry, Châtellerault, Cherbourg, Decazeville, Loches, Measnes, Niort, Poitiers, Pons et Tours.
Les autres émissions comme Conflans-Sainte-Honorine, n'ont pas bénéficié de reconnaissance officielle des P.T.T., mais celles-ci ont été réalisées en petites quantités et ont été le plus souvent vendues à l'état neuf. il est arrivé que certaines d'entre elles aient servi à affranchir du courrier ayant voyagé.
Les émissions de la libération se collectionnent sans faire de distinction officielle ou non officielle. Un catalogue spécialisé sur ces émissions, cite d'ailleurs l'émission de Conflans-Sainte-Honorine.


La surcharge non officielle prend pour Conflans la forme d'un écusson avec la Croix de Lorraine dans son centre




Le timbre à date de la poste daté du 26 août 44 18h est le seul de ce format. Ce type de timbre à date n'est pas répertorié avec le bloc dateur sur 2 lignes. De plus l'année qui sur le type de 1904 était sur 2 chiffres se retrouve en 4 chiffres, comme les types de 1948.

Ballons montés de Conflans

Courrier envoyé de Paris le 26 septembre 1870 pour Conflans-Sainte-Honorine canton de Poissy.
Cela correspond au ballon "Les États-Unis ", le destinataire est Eugène Jollivet, famille de cultivateurs de Conflans.
Le ballon est parti de l'usine de la Villette à 10 h 30 avec l'aéronaute Louis Godard, 80 kg de courrier et 6 pigeons. Il atterrira à Magnanville près de Mantes. Ce courrier est arrivé en zone occupée, on ne sait comment, car aucune marque postale ne peut nous le dire.
A cette date les lettres ordinaires sont admises avec un poids maxi de 4 g. avec un tarif de 20 c. Taxe manuscrite de 20 c. et marque PP de port payé

Ballon monté jules favre à Conflans 

Courrier envoyé de Paris le 15 octobre 1870 2ème levée pour Conflans-Sainte-Honorine département de Seine et Oise. Cela correspond au ballon Le " Jules Favre n°1 ", le destinataire est Eugène Jollivet. Envol de la gare d'Orléans à 7 h 20 avec l'aéronaute Louis Godard fils, 195 kg de courrier, 3 passagers et 6 pigeons. Atterrissage à Foix-de-Chapelle, près de Chimay en Belgique à 12 h 20. Ce courrier est également arrivé en zone occupée

Occupation de Guernesey

Après l'occupation allemande de 1er juillet 1940, les timbres de Grande-Bretagne continuent à avoir valeur d'affranchissement pour le courrier de la population civile. Pour la correspondance dans et entre les îles le tarif est fixé à 1 Penny. Faute de figurines, le Postmaster de Guernesey autorise, le 24 décembre 1940, l'usage de timbres britanniques de 2 Pence coupés diagonalement en deux. Ces affranchissements apparaissent le 27 décembre 1940, jusqu'au 22 février 1941.
Deux exemples :

  • 2 Pence George V orange sur fond plein, paru en 1934
  • 2 Pence "Reine Victoria et George VI" émis pour le centenaire du timbre

Postés après le 22 février, les plis sont taxés, de nouveaux timbres imprimés sur place servant pour affranchir le courrier:

Histoire postale de Jersey

1844 La croix de Malte est remplacé par le cachet à numéro :
324 à Guernesey, le 409 à Jersey. Ils servent jusqu'en 1890.
Exeter est le chef-lieu du comté de Devon, au nord-est de Plymouth, au Sud-Ouest de l'Angleterre.

Timbres de grève à Jersey

En raison d'une grève postale survenue au Royaume-Uni, le 20 janvier 1971, le monopole des postes est officiellement suspendu. Des services privés de courrier se mettent en place ; Des timbres de grève (avion, hovercraft et train) ont été émis ; d'autres types pour Man et les Anglo-Normandes entre le 6/2 et le 7/3 (5 timbres au total, type différent pour Man) Ces services prennent fin avec un accord le 4 mars qui entraîne l'arrêt de la grève et la restauration du monopole de Royal Mail.

LA POSTE A HERM

Manifestation philatélique du 18 septembre 1961 dans l'Île de Herm qui fonctionne avec la poste de Guernesey. Herm est une île accessible en 20 minutes environ depuis le port de St Peter.

Les connaissements

Ces documents désignent en fait un bordereau de livraison ou d'enlèvement de marchandises auprès des capitaines de bateaux qui ont transportés toute sorte de marchandise. Si certains permettent de payer une taxe fiscale, ils ne sont en aucun cas de caractère postal.

En histoire postale, l'intérêt de ce document est dans une lettre de Grasse contenue dans l'enveloppe et  envoyée par la société Tombarly Fils Ainé le 19 novembre 1834 à destination d'Agde, port d'arrivée du bateau, où elle arrive le 22 novembre. Elle est taxée de 6 décimes pour un envoi de moins de 7 1/2g pour une distance de moins de 300 km au tarif du 1er janvier 1828.
Il est bien précisé dans cette lettre qu'il "joint un connaissement signé Isnard qui vous porte deux colis…". On retrouve aussi bien sur la lettre que sur le connaissement le contenu précis des deux caisses : des figues. Cela confirme que ce dernier n'est qu'un bon pour la remise de marchandise et qu'il n'a donc aucun rapport avec un quelconque envoi postal.
Ce document n'est pas philatélique et ne doit pas être exposé en thématique comme tel ; le fait de pouvoir le présenter avec sa lettre d'envoi permet cependant de retracer le mode d'acheminement des marchandises à cette époque.

Des navires danois pour l'Antarctique français

A partir de 1961, les Expéditions Polaires Françaises affrètent des navires danois pour le ravitaillement et la relève des hivernants à Dumont d'Urville (Terre Adélie). C'est d'abord le MAGGA DAN de la compagnie Lauritzen (2 saisons), puis le THALA DAN du même armateur, jusqu'en 81/82 et son remplacement par le canadien LADY FRANKLIN.

Thala Dan pour l'Antarctique français

Thala Dan a été affrété pour relier Casey, Mawson et les bases d'été à Commonwealth Bay. Un rocher où s'échoua Thala Dan en 1959 est désormais le rocher Thala, au large de la station Davis. 

Cachet Dumont d'Urville et marque paquebot sur cet affranchissement en timbres danois (c'est-à-dire au pavillon du navire)

Magga Dan pour l'Antarctique français

 Magga Dan transporte l'expédition australienne à la base de Wilkes, fondée par les américains et cédée à l'Australie en 1959.
Cachet du Magga Dan sur cette carte affranchie du timbre Jean Charcot.

Le yacht Hohenzollern

Les empereurs allemands donnent le nom de leur famille, Hohenzollern, à 3 yachts construits entre 1878 et 1918. Le plus illustré est le second, issu des chantiers AG Vulcan de Stettin (Aujourd'hui Szczecin en Pologne) et utilisé de 1893 à juillet 1914. Il mesurait 120 mètres de long, 14 mètres de largeur et 5,6 mètres de profondeur.
Ce navire illustre des millions de timbres issus dans les colonies germaniques entre 1900 et 1915 : Samoa, Marshall, Mariannes, Carolines, Kiautschou, Togo, Cameroun (Kamerun), Nouvelle-Guinée, Sud Ouest Africain (plus tard Namibie), et Afrique de l'Est (plus tard Kenya et Tanzanie).
Deux types représentent le navire : un petit format avec une vue par devant et de bâbord et un grand format avec une vue de côté. Les premiers timbres portent des valeurs faciales inférieures à 1 mark-or ; les seconds portent des valeurs supérieures. Les émissions sont libellées en monnaie allemande (heller soit un demi pfennig, pfennigs et marks) sauf en Afrique orientale où est utilisée la rupie (1 rupee = 64 pesa ; puis en 1905, 1 rupie = 100 heller) et à Kiatschou (1 dollar chinois = 100 cents) à partir de 1905.

Le type yacht Hohenzollern apparaît sur une série d'entiers postaux émis par les colonies.

La Première Guerre Mondiale va entraîner l'occupation des possessions allemandes : les alliés surchargent alors les timbres locaux.
Aux îles Marshall, en Nouvelle-Guinée allemande et Samoa, les Britanniques surchargent les timbres avec la mention « G.R.I. » (pour Georgius Rex Imperator, George V roi et empereur des Indes) et leur valeur faciale est convertie en monnaie britannique.
Au Togo, les Britanniques et les Français surchargent les timbres avec les mentions « TOGO - Anglo-French Occupation » de mi-septembre 1914 à 1915 ou « TOGO - Occupation franco-anglaise » d'octobre 1914 à 1916.
A la suite de la perte des colonies, des vignettes de deuil vont être émises dans chacun des territoires en reprenant le motif des timbres ; ce même motif est repris par un négociant allemand.

L’envoi d’un périodique au XVIIIème siècle

Suite à une délibération du 13 novembre 1763 de la Ferme des Postes, sont rassemblées les différentes réductions accordées aux périodiques.
Les réductions de taxe sont accordées à seulement certains ouvrages nommés dans cette délibération et l’on peut constater que les tarifs ne sont pas uniformes. Certaines conditions doivent être remplies:
Les périodiques sont déposés dans un bureau spécial à Paris.
Le port doit être payé d’avance et le timbre de port payé apposé.
Ici avis d’arrivée d’un ouvrage périodique à la poste de Béziers en 1776.
L’envoi doit s’effectué sous bande.
Un exemplaire gratuit est envoyé à l’Intendance générale des Postes et à chacun de ses administrateurs.
Ils sont remis en poste restante au bureau destinataire

Journal encyclopédique de 1770 sous bande complète, venant de Sedan, port payé de 8 sols suivant délibération du 13 novembre 1763.

Timbres-publicité de Belgique

Les timbres publicité font leur apparition en Belgique le 1er septembre 1930. Une large gamme de motifs existe selon le recensement de Gustave Bertrand avec des timbres au type Lion héraldique, Albert 1er (type de Bast et Type Houyoux) et moissonneuse. Ci-dessous, deux utilisations avec la publicité pour les ferries Ostende-Douvres, assurant la liaison en 3 heures.

  • Pli pour l'Italie en 1933, de Van Bierbeek frères,marchands de timbres. Tarif imprimé vers l'étranger du 1 mai 1927 au 31 juillet 1941
  • Tarif de la lettre internationale jusque 20 gr du 1/5/27 au 14/9/45

IMPERATRICE MARIE

Enveloppe lettre de Russie tsariste de mars 1900, timbrée sur commande, dite de l'Impératrice Marie, vendue 5 kopeck pour un affranchissement de 7 kopeck.
Les bénéfices de la publicité étaient reversés à la fondation de l'Impératrice Marie pour l'entretien des orphelinats.
L'intérieur de l'enveloppe présente les publicités. Le document entièrement déplié comprend une page recto-verso de 22,5 x 30,5 cm réservée au courrier et une zone de même dimension réservée aux publicités.

LA RÉPUBLIQUE VILLAGEOISE DE DOMITZ

Après l'établissement de la frontière de la RDA, le village se retrouve isolé. En signe de protestation contre la situation d'isolement, les habitants décident le 8 novembre 1989 de proclamer la "République villageoise de Rüteberg". Le Ministère de la Sécurité d'État accorde pour le 8 novembre un document signifiant la République et ses lois, en rupture avec la RDA. Les habitants approuvent à l'unanimité la création de la République. Cette proclamation de République villageoise a été évoquée par un cachet du 3 octobre 1990 qui rappelle aussi que Domitz s'est libéré le 8 novembre 1989, veille de la chute du mur de Berlin. Cette idée de République villageoise était pour ses habitants une sorte de monument contre l'inhumanité, contre le mépris du droit public et du droit du citoyen.

Le cachet oblitérant tchèque « JSME S VAMI »

Le 5 janvier 1968, le réformateur Alexandre Dubcek arrive au pouvoir à Prague avec l'accord de Moscou, préconisant un « socialisme à visage humain ». Le régime communiste de la Tchécoslovaquie s'orienta, dès le 8 avril, résolument vers la libéralisation en abolissant la censure, en relâchant les prisonniers politiques, en réhabilitant les victimes de la période stalinienne, en préparant de nouvelles structures fédérales de l'État et en décentralisant le système économique. Ce « printemps de Prague », nom donné à cette brève période du 8 avril au 20 août 1968, suscite un immense enthousiasme, surtout dans la jeunesse étudiante. Mais il inquiète Moscou, où l'on craint que l'exemple de la Tchécoslovaquie ne contamine rapidement toutes les autres démocraties populaires. Et, dans la nuit du 20 au 21 août 1968, l'armée rouge et les troupes de cinq pays du pacte de Varsovie envahissent brusquement la Tchécoslovaquie avec quelque trois cent mille hommes qui se heurtent à la résistance passive de la population de Prague puis de tout le pays. Après avoir emprisonné l'équipe dirigeante, les Soviétiques furent obligés de la remettre au pouvoir le 26 août. Restée pendant quelques mois encore au pouvoir, l'équipe Dubcek ne peut cependant poursuivre sa politique de libéralisation. Dubcek et ses collaborateurs sont éliminés de leurs fonctions en 1969.

Alors que Radio Prague diffusait clandestinement ses émissions vers l'étranger du 21 au 26 août, l'Administration postale témoigna sa solidarité envers le gouvernement en créant un cachet postal oblitérant représentant une feuille de tilleul, emblème de la Tchécoslovaquie, encadrant les noms des quatre « grands Tchèques » : Svoboda, Dubcek, Cemik et Smrkovsky. Sous la feuille, la légende « JSME S VAMI », se traduisait par : « Nous sommes avec vous ». Ce cachet oblitérant a été mis en service quelques jours fin septembre dans les villes de Bmo, Ostrava, Banska-Bystrica et Prague. 

MASSOUD, LE « LION DU PANSHIR »

Né en 1953, dans la vallée du Panshir en Afghanistan, Ahmad Shah Massoud fait des études au lycée français de Kaboul, puis à l'Ecole polytechnique. Militant au sein du Mouvement de la jeunesse musulmane, il prend les armes après le coup d'État du 27 avril 1978 du Parti communiste afghan. Dans son Panshir natal, il devient l'un de ses plus fameux chefs, symbole de cette opposition courageuse à l'année soviétique. Il est auréolé pour son rôle dans la prise de Kaboul en 1992. Il tente d'alerter l'Occident sur les dangers du terrorisme que les talibans, nouvelle force terroriste apparue en 1994, font courir au monde libre. Massoud, invité au Parlement européen, prononce à Strasbourg lors de la session du 2 au 5 avril 2001 un vibrant appel pour qu'une solution politique sorte son pays d'une dramatique impasse. Il s'exprime alors dans un français impeccable et non en anglais qu'il ne parlait pas du tout. Il sera également reçu à Paris et à Bruxelles dans le courant du mois d'avril. 

Le 9 septembre 2001, le Commandant Massoud qui était le chef de l'Alliance du Nord, l'opposition armée au régime taliban, est victime d'un attentat-suicide à la bombe perpétré par deux faux journalistes marocains. Deux jours plus tard, d'autres attentats-suicides contre le Worid Trade Center et le Pentagone vont placer l'Afghanistan sous la menace d'une riposte militaire, Washington désignant Ben Laden comme le responsable des attentats. 

Pli du 10 octobre 2001 expédié de Strasbourg à destination de Kaboul, au lendemain des premières frappes aériennes américaines contre le régime taliban en Afghanistan. En raison du conflit, le pli est resté en transit à Abu Dhabi : griffe « transit Abu Dhabi » et petit cachet postal du 17 octobre 2001 d'Abu Dhabi. La pli a été réceptionné le 11 mars 2002 (deux cachets postaux de réception) par l'Administration intérimaire en Afghanistan. Non réclamé, il a été réacheminé le 12 août 2002 vers la France où le timbre 1er Jour « Massoud » a été rajouté sur l'enveloppe pour symboliser la paix en Afghanistan.

La "Grécité" de la Macédoine

Au début de l'année 1992, le bureau de postes d'Athènes K.D. a utilisé une flamme d'oblitération dont le texte rappelle « LA MACEDOINE GRECQUE ET SEULEMENT GRECQUE ». Cette flamme existe en trois langues : Anglais (1), Français (2) et Grec (3). Elle peut servir aussi bien comme oblitération de départ que comme oblitération d'arrivée. 


Depuis qu'elle a été libérée de l'Empire ottoman à l'issue de la première guerre balkanique de 1912, la Macédoine a été partagée entre la Bulgarie, la Grèce et la Serbie. Pendant la seconde guerre de 1913, la Serbie s'est, en plus, agrandie de la partie de Macédoine enlevée aux Bulgares. En 1946, la Macédoine devient l'une des six Républiques de la nouvelle Constitution yougoslave et se satisfait de la doctrine fédéraliste de Tito proclamant l'égalité des nations.
Malgré son désir de rester dans une Confédération, elle ne souhaitait pas faire partie d'une Yougoslavie amputée de la Croatie et de la Slovénie. Aussi s'est-elle prononcée par le référendum du 8 septembre 1991, en faveur d'une indépendance qui a été proclamée le 15 septembre. Alors qu'actuellement 113 pays l'appellent officiellement par son nom constitutionnel, République de Macédoine, la Grèce s'oppose toujours tant que cette ex-République Yougoslave conserve « le nom historiquement grec » de Macédoine, et l'appelle ARYM (Ancienne République yougoslave de Macédoine) ou FYROM en anglais.
Au début de l'année 1992, le bureau de postes d'Athènes K.D. a utilisé une flamme d'oblitération dont le texte rappelle « LA MACEDOINE GRECQUE ET SEULEMENT GRECQUE ». Cette flamme existe en trois langues : Français (1) ,Grec (2) et Anglais (3) . Elle peut servir aussi bien comme oblitération de départ que comme oblitération d'arrivée. La Grèce a émis également en 1992, une série de sept timbres avec la même légende : « La Macédoine était et restera grecque » (Y et T n° 1793 à 1799), pendant que la République de Macédoine continuait d'émettre ses timbres depuis l'indépendance sous son nom constitutionnel.
Depuis, le règlement du différend entre la Grèce et la Macédoine est resté dans l'impasse malgré les interventions de l'ONU, des États-Unis et de l'Union européenne. Les Macédoniens avaient espéré, en vain, qu'un accord intervienne en 2008 pour que leur pays intègre l'OTAN au sommet de Bucarest. De même l'adhésion de la Macédoine à l'Union européenne est bloquée, la Grèce s'opposant que le pays porte le nom de Macédoine, expliquant que cela pouvait signifier des revendications territoriales sur sa province de Macédoine dans le nord du pays.


Corps expéditionnaire belge

Enveloppe en franchise militaire du Corps expéditionnaire belge, expédiée du Camp de cantonnement de Zberaz près de Temopol en Russie, via la Poste centrale de Petrograd.

  • Au recto : bande de censure russe cachet d'étapes n°2l du 2 février 1916 cachet carré de censure et cachet d'arrivée à Paris du 12 mars. 
  • Au verso : cachet violet (en russe) « Division d'Autos blindées belges. Commandant de Division »  cachet rectangulaire violet de censure militaire « n°470 de Petrograd » et cachets postaux de transit, l'un du 5 février, l'autre du 17 février 1916.

 carte de propagande

Une carte de propagande adressée en 1915 en franchise militaire à un Oberleutnant à l'hôpital de Rethel (Ardennes). L'illustration montre le naufrage de Britannia : «Dieu punisse l'Angleterre»
Cette carte peut être utilisée en thématique (bateau, éclair) mais aussi en histoire postale (franchises militaires)